Historique

En 2004, un projet de jardins communautaires germait dans l’esprit de gens de la Minganie, désireux de se  nourrir sainement avec des denrées fraîches, produites dans le respect de l’environnement. Dans cet esprit, sept jardins en permaculture voyaient le jour à Rivière-au-Tonnerre, à Magpie, à Longue-Pointe-de-Mingan et à Ekuanitshit. Le but était de se faire un jardin familial et de commercialiser en commun les surplus à travers le principe de panier. Ces jardins nous ont permis de constater que la production de légumes, de petits fruits, de fines herbes et de plantes médicinales était non seulement possible en Minganie, mais qu’on y trouvait même des avantages, notamment une pression moins grande de maladies et d’insectes ravageurs que dans les autres zones agricoles. Cette aventure nous a aussi donné de l’expérience et nous a permis de découvrir des techniques agricoles adaptées aux régions nordiques (couvertures flottantes, mini-tunnels, petites serres domestiques) et, bien sûr, la permaculture.

En 2009-2010, le projet Bioressources Côte-Nord permettait de faire un inventaire de 22 produits forestiers non ligneux (PFNL) dans toute la MRC de Minganie. Le rapport de ce projet montre clairement les avantages et l’énorme potentiel de la Côte-Nord pour la récolte de PFNL : les plantes comestibles ou médicinales, les champignons et les petits fruits abondent dans la forêt et sur le littoral minganois, l’immense territoire de forêt publique est accessible par de nombreux sentiers et chemins forestiers et, en Minganie, il existe déjà une tradition de récolte des petits fruits.

À la suite de ces deux initiatives, des gens se sont unis pour former le comité provisoire de la COOP. Ce comité de 6 personnes a travaillé pendant 3 ans à l'élaboration du plan d’affaire.

En février 2013, la COOP de solidarité agroforestière de Minganie - Le Grenier boréal était constitué et entreprenait sa première saison.